Le jeûne signifie la privation de nourriture et de boisson. Le jeûne hydrique quant à lui, implique uniquement une abstinence de nourriture. C’est une méthode de cure adaptée aux personnes voulant régénérer leur organisme. Zoom sur ce type de jeûne dans cet article.

Qui pratique le jeûne hydrique ?

Les pratiquants du jeune hydrique le font pour différentes raisons. Elles peuvent être d’ordre religieux, de procédure médicale ou des raisons de santé. C’est d’ailleurs l’une méthode privilégiée par certains centre de jeûne pour aider les curistes. Les personnes qui pratiquent généralement ce type de jeûne le font dans l’optique de perdre du poids et détoxifier leurs corps. Toutefois, le jeune hydrique est formellement déconseillé aux femmes en état de grossesses,

 

Quels sont ces avantages ?

Le jeûne hydrique offre plusieurs bénéfices à son pratiquant. D’abord, il vous aide à perdre du poids. En effet, il existe plusieurs études montrant les avantages du jeûne hydrique pour la perte de poids. Ces études ont démontré que ce type de jeûne vous offre une silhouette parfaite. Le jeûne hydrique vous aide ensuite à détoxifier votre organisme. Lorsque le processus de digestion et de métabolisme se retrouve en panne, le jeûne hydrique vous permet de donner un repos aux systèmes digestifs afin de vous régénérer. Cela permet également aux reins et au foie de travailler plus efficacement après le jeune. Ce type de jeûne vous permet également de réguler la faim.

Comment se déroule le jeune ?

La première chose à faire avant de commencer un jeûne hydrique est de parler à un professionnel de la santé. Vous discutez de toute condition médicale ou de toute préoccupation concernant les effets secondaires avant de commencer. C’est aussi une bonne idée de réduire progressivement votre apport calorique et de suivre un régime à base de fruits et légumes pendant quelques jours avant de commencer votre jeûne.