Lorsque les taux d’intérêt de votre emprunt immobilier sont à la baisse, il est possible de renégocier votre prêt. Cette renégociation vous permettra d’obtenir des conditions plus favorables. Alors, quel est le meilleur moment pour renégocier son crédit immobilier ? La réponse dans cet article. Mais avant, découvrez les conditions de la renégociation du crédit immobilier.

Quelles sont les conditions de renégociation du prêt immobilier ?

La renégociation consiste à faire baisser le coût total de votre prêt immobilier par l’obtention d’un taux plus avantageux. Cette solution réduit votre taux d’endettement. Vous trouverez sur un site intéressant, comment calculer votre taux d’endettement. Pour renégocier votre prêt immobilier, deux conditions s’offrent à vous. La renégociation du crédit immobilier peut consister soit à réduire la somme des mensualités restantes dues, soit à réduire la durée de remboursement. Toutefois, la demande de renégociation de crédit immobilier n’est pas automatiquement approuvable. Elle peut être rejetée. Mais dans le cas où la banque accepterait votre demande de renégociation, votre contrat initial de prêt sera modifié. Les modifications doivent comporter les nouvelles conditions de remboursement notamment, le nouveau taux d’intérêt.

À quel moment renégocier son crédit immobilier ?

Afin de pouvoir renégocier votre crédit immobilier, vous devez réunir trois conditions. La première condition exige que vous soyez dans la première moitié du remboursement de votre crédit immobilier. Ensuite, votre capital restant dû doit être supérieur ou égal à 70 000 euros et enfin, pour la même durée, l’écart entre le taux d’intérêt initial et le nouveau taux pratiqué doit être au moins 0,70 voire 1 point. Dans un prêt à taux fixe, ce sont les intérêts qui sont remboursés au début du remboursement. Peu à peu, il ne vous restera que le capital à rembourser. De ce fait, il est donc conseillé de procéder à la renégociation de votre crédit immobilier au cours du premier tiers de votre prêt.