Une manifestation qualifiée de fête sauvage s'est produite en France à Lyon en cette fin du mois de mars. La situation est plutôt inquiétante puisque les internautes, les médias sociaux et les journaux en parlent. Couvre-feu non respecté, les mesures barrières biaisées, ces personnes ne semblaient pas concernées par les règles mis en places.

Voici ce qui s'est passé au cours de cette fête sauvage à Lyon

C'était le mercredi 30 mars que 300 individus se sont mis ensemble sur les quais de Saône pour une faite dite "sauvage". Jusque-là, certaines personnes restent sans connaitre les causes de ce genre de rassemblement. Les manifestants ont complètement biaisé les mesures barrières mis en place contre covid-19. Vous pouvez retrouver plus d'informations via ce lien et d'autres actualités à propos du confinement.
D'après les journaux, "les fêtards auraient eu vent du rassemblement par les réseaux sociaux". Sans oublier le bouche-à-oreille qui aurait fortement participé à la grandeur de la foule et de la fête. À ce grand spectacle était présent une bonne ambiance musicale accompagnée de l'alcool. Peu étaient ceux qui portaient leurs masques pendant de que la majorité s'en foutait pas mal. Pourquoi donc cette pagaille ? Apparemment, ces personnes s'estimaient jeunes et veulent une liberté vis-à-vis du confinement. Elles n'ont plus du tout envie de revivre cette même situation.

Comment qualifie-t-on ces faits ?

Ce rassemblement a été qualifié d'inacceptable et d'irresponsable par les autorités de la région. Notamment, le préfet du Rhône a laissé un mot sur sa page Twitter à propos. Les vidéos publiés sont vraiment énervants et "font grincer des dents". Ceux-ci semblent non inquiets malgré la situation que la France a traversée l'année passée avec le coronavirus.
Vu les mouvements et l'ampleur de la foule, le préfet a interdit aux forces de l'ordre d'intervenir. Une telle intervention pouvait aggraver la situation car, l'évacuation serait quasiment impossible sans carnage. Notez aussi que les fêtards ont piétiné le couvre-feu et d'autres mesures : la réunion de plus de six personnes et la consommation de l'alcool sur l'espace publique sont interdites.