De nos jours, les époux peuvent faire le divorce par consentement mutuel sans passer devant un juge. Cependant, il faut noter que le divorce est une longue procédure qui est onéreuse. Aussi, l’intervention et l’assistance d’un avocat impliquent des frais. Mais, doit-on forcément faire intervenir un avocat dans le processus de divorce ? Cet article vous informe.

Y a-t-il possibilité de divorcer par consentement mutuel sans avocat ?

L’assistance d’un avocat est obligatoire même dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel. En effet, il faut que chacun des deux conjoints soit représenté et assisté par un avocat. De plus, il est possible de choisir un seul avocat, et ce dans le commun accord des conjoints. Cliquez sur https://www.avocat-secours.fr/ pour avoir plus d’informations.

Outre cela, les époux doivent choisir leur avocat lors du dépôt de la requête conjointe. Ce genre de divorce est nommé contractuel. Cela exige la rédaction d’une convention de divorce qui doit obligatoirement être rédigée par les avocats des deux époux.

Est-il possible de faire un divorce contentieux sans avocat ?

Lorsqu’un époux demande le divorce, il est obligé de faire la rédaction d’une requête signée par un avocat. En effet, ce dernier a pour mission d’assister l’époux requérant au cours de la première audience et de l’audience de plaidoirie. Par ailleurs, s’il s’agit de l’époux défendeur, il a le choix de ne pas se faire assister ou représenter par un avocat.

Toutefois, malgré le fait que l’assistance de ce professionnel de droit ne soit pas obligatoire pour l’époux, il n’en demeure pas moins qu’elle est vivement conseillée.

Peut-on faire un divorce sans avocat via internet ?

Le divorce par internet ou le divorce en ligne est seulement envisageable pour les procédures de divorce qui sont plus simples à gérer. Il y a des sites internet qui offrent des solutions aux couples qui désirent rompre leur union. Il faut noter que ces sites émanent tous des cabinets d’avocat. Ainsi, le dossier déposé par les conjoints est d’office géré par le professionnel du droit qui engage la procédure.